Les origines du football sénégalais – une expo photo à découvrir dans le parc des Courtillières à Pantin.

Communiqué rédigé par le commissaire de l’exposition

Observer l’empreinte du football au Sénégal permet de comprendre comment ce sport s’est ancré sur le continent africain au début du 20ème siècle. En 2002, la planète football découvre les Lions de la Teranga, qui pour leur première participation, parviennent à se hisser en quart de finale de la Coupe du Monde organisée en Corée du Sud et au Japon, après avoir atteint la finale de la Coupe d’Afrique des Nations, quelques mois plus tôt. Pour marquer le retour du Sénégal en Coupe du Monde en 2018, nous voulions rendre hommage à ses premiers footballeurs, raconter les débuts d’une longue épopée sportive.

Cette exposition photographique a été conçue à partir du travail de sauvegarde de la mémoire du sport africain, entrepris par Daour Gaye depuis plus de vingt-ans. Auteur d’un ouvrage de référence, Un siècle de football sénégalais, Daour Gaye a souhaité raconter les origines du football sénégalais, à partir d’une sélection de photographies d’époque qu’il a pu collecter et sauvegarder, pour notamment constituer le fond documentaire du futur Musée du Sport Africain.

Le lieu choisi pour présenter cette exposition à Pantin, à savoir l’entrée du parc des Courtillières rénové, correspond à la volonté de s’inscrire dans une démarche qui privilégie la transmission et l’ouverture sur le monde, dans un cadre marqué par la diversité et la mixité, tourné vers l’avenir. Parler d’Histoire à travers le prisme du football, c’est aussi comprendre notre ‘’village global’’. Exposer hors les murs, c’est rester accessible au plus grand nombre. C’est faire du sport un prétexte pour échanger et partager.

Le Contexte

Durant la période de l’entre-deux guerres, le terrain de sport est le lieu où les populations se mélangent, pour partager une passion commune : le football. Les militaires, les religieux et les établissements scolaires créé les premières sociétés sportives et organisent les premiers matches, qui sont autant d’occasions d’animer des échanges entre celles et ceux qui formeront l’élite du futur état indépendant  sénégalais.

La création de la Ligue de football d’Afrique occidentale française (AOF) par la Fédération Française de Football Association (aujourd’hui la FFF), fait naître une compétition prestigieuse, la Coupe d’AOF (1948-1960), marquée par la suprématie des clubs sénégalais et qui accompagne le processus d’indépendance des territoires coloniaux du même nom. Un homme symbolise cette période fondatrice dans la reconnaissance internationale du football sénégalais: Raoul Diagne (1910-2002).

Indépendant depuis 1960, le Sénégal organise en 1963 les 3ème Jeux de l’Amitié et remporte le tournoi de football en s’imposant face à la Tunisie, après avoir battu en demi-finale l’Equipe de France amateur. Doté d’une fédération, d’un championnat et d’une coupe nationale, le jeune Etat sénégalais et Dakar, sa capitale, voient défiler les équipes les plus prestigieuses pour le plus grand bonheur des amateurs de football, favorisant l’émergence d’un sentiment d’intégration et reconnaissance au niveau international.

Abonnez-vous à la Newsletter
S'abonner