Médecins Sans Frontières nous a ouvert les portes de leur centre d’accueil pour jeunes migrants à Pantin

Installé à Pantin, ce centre est ouvert depuis le 5 décembre 2017. De 30 à 50 jeunes sont reçus chaque jour entre 9h et 17h.

Pour Médecin Sans Frontières, il y avait urgence à créer un dispositif pour aider les trop nombreux jeunes isolés et exclus de tout dispositif d’État. Le statut de mineur étant de plus en plus dur à obtenir, un nombre grandissant de jeunes n’ont plus accès à l’aide sociale à l’enfance (ASF) et se retrouvent dans la rue sans aucune aide.

MSF a donc ouvert ce centre  et collabore avec plusieurs autres associations de terrains comme le COMEDE ou Safe Passage. Priorité est donnée à l’accès aux soins mais également à la prise en charge des traumatismes psychologiques.

Quatre pôles sont mis à la disposition des jeunes :

  • Le pôle santé

Bilan de santé, vaccination, prévention …

  • Le pôle Psychologique

Consultation psychologique, afin de travailler sur les traumatismes engendrés par leur voyage.

  • Le pôle sociale

Pour les besoins du quotidien (adresse pour se laver, pour récupérer des vêtements, pour prendre des cours de français…).

  • Le pôle juridique

Avocats et juristes informent les mineurs sur les démarches à effectuer.

Corrine Torre, la cheffe de mission du lieu, a eu la gentillesse de me faire une visite complète du centre. Et après une explication détaillée du dispositif j’ai pu passer quelques instants à jouer au baby-foot et à échanger avec les jeunes. Promis je vous raconterais le fruit de cette rencontre très prochainement.

Mais je peux déjà vous dire que j’ai perdue la partie de baby…

Pour aller plus loin voici un focus sur les liens entre le centre et la ville de Pantin :

Médecins Sans Frontières a cherché des locaux pendant plusieurs mois (d’abord sur Paris mais les loyers étaient trop élevés. Puis en proche banlieue (avec comme obligation d’avoir le métro). Ils ont enfin trouvé ce lieu à Pantin. Les propriétaires sont d’anciens médecins à la retraite, ce qui a aidé à la compréhension et à l’acceptation du projet.

De nombreux Pantinois ont déjà effectué des dons (vêtements, livres, couvertures). Certains ont proposé leurs services pour faire du bénévolat auprès des jeunes.

Vous souhaitez agir à votre tour? Envoyez un mail MSF en cliquant ici. 

Les bibliothèques de Pantin envisagent une collaboration avec le centre. En effet ils souhaiteraient faire bénéficier les jeunes de leur nouveau dispositif  :la bibliothèque Elsa Triolet a ouvert en octobre dernier un cours de français langue étrangère à destination des jeunes migrants.

Pour mieux comprendre la situation des jeunes migrants isolés :

Note: toutes les photos ont été réalisées par Antoine Kremer pour MSF 

Abonnez-vous à la Newsletter
S'abonner