Le carnet d’adresses pantinois de Bastien Lachaud

Ce mardi, quelques heures avant le grand débat de la #circo9306, nous retrouvons Bastien Lachaud au bar de la Galerie Thaddeus Ropac.

Investit par la France Insoumise dans la circonscription de Pantin-Aubervilliers, il est également directeur national de la campagne des législatives pour son parti. Il faut dire que Bastien Lachaud a très tôt eu d’importantes responsabilité au sein du mouvement de Jean-Luc Mélenchon avec l’organisation des grands événements: il a coordonné le déroulement des grandes marches et les meeting holographiques de JLM. 

 

Âgé de 36 ans, il est professeur d’histoire en collège et lycée dans le Val-de-Marne. S’il habite dans le 19ème arrondissement de Paris, il connaît néanmoins Pantin et Aubervilliers par sa proximité géographique. Et comme il habite à la croisée des lignes 5 et 7 il s’y rend très rapidement.

Galerie Thaddaeus Ropac, 9 Avenue du Général Leclerc, 93500 Pantin

« J’aime cette galerie. C’est un lieu ouvert et gratuit dans un quartier populaire. L’art et la culture sont aujourd’hui réservés à une minorité. Les musées nationaux sont gratuits le 1er dimanche de chaque mois, ce n’est pas suffisant. L’art c’est avant tout des émotions, on n’a pas besoin d’être éduqué pour apprécier une oeuvre.

La NEF, Manufacture  d’utopies, 20 Rue Rouget de Lisle, 93500 Pantin

La NEF à Pantin

« J’y ai été reçu par le directeur il y a quelques jours. Ce théâtre de marionnettes est une ancienne briqueterie transformée en lieu culturel, et non en loft pour une fois… Il y a une forme de magie dans l’atelier de fabrication de marionnettes : ils planchent actuellement sur une machine permettant de reproduire fidèlement une main et ses mouvements complexes. Déjà à l’époque de Guignol, les marionnettes était un moyen de contourner la censure, c’est un medium très puissant 2 lieux en IDF pour la merionnettes seulement. C’est un lieu de résidence mais aussi de spectacles, ouvert au public, à ne pas manquer! »

Le Ciné 104, 1 rue Berthier, 93500 Pantin

Le cadre est agréable et verdoyant, et j’aime l’idée du cinéma public. Le 104 appartient au premier réseau français de cinémas publics. On a tendance à oublier que le cinéma devait être public et ouvert à tous et non réservé aux grands groupes privés comme c’est le cas aujourd’hui. A l’heure ou le cinéma est devenu une marchandise comme un autre, c’est agréable de retrouver des lieux ou le cinéma redevient un art. Côté Court, le festival de court-métrage qui se déroule en juin, est l’un des plus importants festivals du genre d’Île-de-France.

Le ciné 104 à Pantin

Le Paris-Meaux, 73 Avenue Jean Lolive, 93500 Pantin

« C’est le QG de nos fins de journées. On vient souvent y prendre une bière après une session de tractage. C’est un bar très convivial, un bar de quartier, pas aseptisé comme les grandes brasseries parisiennes »

Le Paris-Meaux à Pantin

La Brasserie Gallia, 35 rue Méhul 93500 Pantin

Lors d’un meeting de JLM sur la place Stalingrad à Paris, on a cherché à s’approvisionner en produits locaux. On a commandé des fûts de Gallia car leur brasserie était la plus proche géographiquement. Ils nous ont livrés avec leur jolie estafette. Pleins de brasseries locales resurgissent et reprennent vie, notamment de la volonté des consommateurs d’acheter localement en circuits courts.

La Brasserie Gallia à Pantin

Le Canal de l’Ourcq

Le canal est très agréable, j’adore le longer à vélo. Je suis déjà allé jusqu’au bout, là où le canal commence, à Mareuil-sur-Ourcq : le canal fait un coude à 90° et s’arrête devant une gare maritime qui se dresse telle un terminus. » Je pense profiter du canal cet été à l’occasion d’une ballade en bateau avec les Marins d’eau douce.

Le canal de l’ourcq vu des magasins généraux

Abonnez-vous à la Newsletter
S'abonner