Convivialité, hospitalité et gastronomie turque à la Kermesse de la Mosquée de Pantin ce week-end!

Beau soleil sur Pantin, le temps idéal pour aller à la Kermesse de la Mosquée de Pantin. Rendez-vous est pris au 221 avenue Jean Lolive, à 50m du métro Raymond Queneau, juste après le magasin « Sympa ».

On est samedi à 14h et mon hôte du jour m’accueille avec un grand sourire et un grand verre de thé. Alain Yildiz, jeune Français d’origine turque, nous présente les lieux : nous sommes au Centre Culturel Islamique Turc de Paris. Cette association organise des événements ouverts à tous, héberge la Mosquée de Pantin (une petite salle en rez-de-chaussée) et un internat pour une quarantaine de jeunes qui fréquentent les collèges et lycées de Pantin.

Demander Alain à votre arrivée il vous fera visiter les lieux avec grand plaisir.

Si l’association est à vocation religieuse, les étudiants de l’internat n’ont aucune obligation de participer aux prières ou aux cours d’arabe, c’est à la discrétion de chacun. Là où ils ont en revanche plus de pression c’est sur leurs résultats scolaires : une affiche met en avant les 3 collégiens et les 3 lycéens de l’internat qui ont eu les meilleure moyennes au premier trimestre. Issus des quartiers défavorisés ou de familles en souffrance, ils viennent ici trouver un cadre propice à la réussite avec 3 professeurs dédiés au soutien scolaire après les cours.

Maintenant que j’en sais plus sur où nous sommes, nous commençons  à déambuler dans la kermesse avec mon hôte. Dans la cour, au rez-de-chaussée, se trouvent des stands de cuisine : kebabs, poulets à la broche, brochettes adana, hamburgers pour les plats les plus connus. Pour sortir des sentiers battus vous pourrez vous diriger vers les feuilles de vigne, les galettes au fromage ou encore le kumpir. C’est une grosse pomme de terre cuite au four et garnie de fromage, de beurre, de légumes et d’autres ingrédients au choix, le résultat est assez joli. Vous accompagnerez vos mets d’un verre de thé ou d’un verre d’ayran étonnante boisson salée à base de yaourt.

Après vous être déchaussés vous pourrez monter à l’étage où vous trouverez la touche féminine de la kermesse avec différents stands: des vêtements, foulards, serviettes de bain, linge de maison avec une grande partie des produits fabriqués à la main
par les bénévoles. Vous apercevrez deux drapeaux qui se répondent: le drapeau turc et le drapeau français : « on a les deux parce qu’on est les deux, c’est notre richesse! » confirme Saadet la guide qui me fait découvrir les étales.

Côté cuisine le premier étage n’a rien à envier au rez-de-chaussée : vous trouverez un large choix de plats entre les galettes aux cheveux d’ange, les mille feuilles au fromage, les raviolis turcs, les feuilles de vignes etc. Et pour le sucré votre cœur balancera entre les churros « façon turc », les cupcakes, et moult pâtisseries et gâteaux, tous préparés par les bénévoles.

Vous l’aurez compris au fil de ces lignes, j’ai été merveilleusement bien reçu par tous les bénévoles de la kermesse, j’ai fait de très belles rencontres et je me suis régalé ! Et comme je ne suis pas égoïste, j’y suis allé ce samedi pour pouvoir vous dire que la kermesse continue ce dimanche! Elle démarre à 9h et se poursuit jusqu’à 19h : vous pouvez venir aussi bien pour prendre le petit déjeuner, le déjeuner, le thé ou le dîner! Racontez-nous vos découvertes!

Ce dimanche de 9h à 19h, au 221 avenue Jean Lolive, entrée libre et petits prix!

[slideshow_deploy id=’647′]

Abonnez-vous à la Newsletter
S'abonner